95% des gens n’ont pas confiance en eux … Et vous ?

Cette article participe à la Croisée des blogs du mois de novembre organisé par Enzo Duval du blog Ex-timide sur le thème de la confiance en soi.

Je vous invite à lire l’article de lancement sur le blog d’Enzo et si vous voulez lire les contributions des autres blogueurs, c’est par ici.

logocroiseeblogs435_thumb1

Aujourd’hui, chacun veut retrouver la confiance en soi, la développer. Réussir sa vie, sur tous les plans, dans tous les domaines…

Je vais dans cet article sous proposer deux stratégies majeures et extrêmement performantes.
Celles des personnes qui ont vraiment confiance en elles.


retrouver la confiance en soi C’est l’enjeu majeur que tous les sites de développement personnel mettent en avant. Les sites de psychologie apportent leurs meilleurs conseils. Les livres qui traitent de ce sujet sont les best-sellers des librairies.
Et c’est en effet essentiel. La confiance en soi !!
A une époque où l’individu prend de plus en plus de place, au détriment d’un collectif qui se perd, il devient urgent pour chacun de redéfinir son identité et de la mettre en mouvement ?

C’est ici que “Retrouver la Confiance en Soi” devient une clef incontournable.

Pour qu’il y ait “Confiance en soi”
Il faut, avant toute chose, que le Soi soit déjà identifié, clair, défini.

Etre soi, mais qui ???

Dementia DiseaseCette boutade vient d’une de mes vieilles amies, aux parents brillants. A 10 ans, en réponse à son père qui lui demandait  comment elle se verrait quand elle serait grande, elle répondait :
“Plus tard je serai quelqu’un !!!
Mais qui ?”

Le monde évolue si vite et nous malmène tellement, qu’il devient indispensable de trouver sa base, son équilibre au dedans. On nous demande, d’être sûr(e)s de nous, actifs, solides, toniques, sportifs, avoir une belle silhouette, savoir gérer …
Bref, d’être des modèles de réussite et d’excellence…
Exister en tant qu’individus motivés et inspirants …
Que d’injonctions !

Avant toute chose, Etre Soi, c’est Exister en tant qu’individu.

Or, c’est à l’intérieur de Soi que cela se passe.
L’image que l’on reflète à l’extérieur n’est que le reflet de ce qui se passe en dedans de nous.
Donc, l’enjeu est simple : Il s’agit de trouver son centre et son équilibre intérieur…

C’est vrai, que sans la conscience de Soi, on peut se considérer comme en flottement ou en pilotage automatique.
La vie nous emmène d’un port à l’autre, sans que nous ayons notre mot à dire. Cette façon d’avancer lamine peu à peu la confiance en soi, la sensation d’exister pleinement et en toute autonomie.
Je vous propose un éclairage des personnes en fin de vie sur le sujet central de SOI et de SA vie…
Il offre un enseignement tout à fait intéressant :

Ce sont les 5 regrets des mourants de Bronnie Ware.

Bronnie Ware est une accompagnante en soins palliatifs. Elle a pendant 20 ans accompagné des milliers de personnes et en a produit un livre dans lequel elle résume les 5 regrets de 95% des gens à la veille de leur mort…
Trois d’entre eux répondent précisément à la notion de confiance en soi.

  1. J’aurais aimé avoir le courage de vivre comme je voulais.
    Au lieu de vivre la vie qu’on attendait de moi
    (I wish I’d had the courage to live a life true to myself, not the life others expected of me)
  2. Je regrette d’avoir travaillé si dur.
    (I wish I didn’t work so hard.)
    Je regrette de ne pas avoir résisté au mouvement, de m’être oublié.
  3. J’aurais voulu avoir le courage d’exprimer mes sentiments.
    (I wish I’d had the courage to express my feelings.)
  4.  J’aurais voulu rester en contact avec mes amis. Tenter des réconciliations.
    (I wish I had stayed in touch with my friends)
  5. J’aurais aimé oser m’autoriser à être heureux
    (I wish that I had let myself be happier.)
    http://bronnieware.com/regrets-of-the-dying/

Donc 95% des gens seraient concernés !!!
Cela laisse songeur !

Est-ce que c’est l’absence de confiance en soi qui empêche d’être soi,
ou inversement,
le fait de ne pas être centré au cœur de soi qui empêche de rayonner sa puissance d’être incarné ?

En d’autres termes : PNL, hypnose ou méditation ??? Que choisir ?

PNL

La PNL et les techniques développées depuis des décennies aux Etats-Unis ont grandement permis à des personnes timides, par des changements progressifs de comportement, de développer une forme de confiance en soi.

J’ai, moi-même, eu le bonheur de partager avec 7000 personnes, en juin, à Londres le privilège de “Marcher sur le Feu”, avec Anthony Robbins (Maître incontesté de la PNL-Programmation Neuro Linguistique)
J’ai pu constater, à quel point une bonne préparation et un encadrement sérieux, avaient rendu ce pari fou que je craignais par dessus tout, tout à fait réalisable …

Cette préparation reposait sur 3 piliers :

  1. Conscience et maitrise de ses pensées
    Visualiser nos images liées au feu : jouer avec l’image du feu en soi:
    Feu effrayant, brûlant, dangereux
    Puis, feu rassurant, lié à un bonheur passé, partagé…
  2. Conscience et maitrise de ses émotions
    Visualiser les peurs, liées aux images successives,
    L’image du feu en soi, feu effrayant, émotion négative,
    Puis feu lié à un bonheur, émotion positive.
    Noter comme ces images visualisées l’une après l’autre, engendrent des sentiments différents, opposés…
  3. Conscience et maitrise de son corps
    A chaque instant observer et enregistrer dans le corps l’effet des exercices précédents :
    Feu ennemi, peur, corps tendu
    Feu amical, plaisir, corps détendu

Cet exercice est typique d’un exercice de PNL, qui par la décomposition des étapes, nous rend conscient puis acteur, de ce qui nous anime…
Pensée (Cerveau pilote sur-puissant de “notre machine”)
Emotion (Charge difficile à maîtriser,qui fait sortir de nous “ex-movere”, ce qui nous habite)
Corps (Réceptacle de ce tout)

Par les actes que je pose, par mes prises de positions, j’accrois donc mon emprise sur les événements.
Je développe ma confiance en moi.
Je m’affirme, je m’entraîne, je développe des compétences qui peu à peu me donnent une fierté et une sensation plus solide d’exister et de maîtriser ma vie…
Davantage consciente de ce que je fais, de ce que j’exprime, de ce que je suis capable de développer, je m’impose aux autres comme une personne à part entière, claire, définie, qui prend SA place. Une personne référante, inspirante.

Mais pour cela, il faut déjà trouver en soi, un appui, une base sur laquelle construire son édifice …

Méditation et confiance en soi

White seagull soaring in blue skyAlors je propose une autre piste, plus personnelle, plus subtile, nullement incompatible avec la précédente.
Mais qui travaille du dedans, au dedans de l’être et squeeze le mental, le cerveau grandement sollicité par la PNL…
Je suggère qu’avant toute chose, vous preniez le temps de vous poser au cœur de vous. Au cour de votre corps. Tout simplement…
“Méditer” c’est avant tout s’ancrer dans son corps…

Voici 5 conseils simples à appliquer :
Ils vous relieront en profondeur à votre essence et vous permettront – de l’intérieur – de développer la conscience de l’être, de votre être et de mettre en place et conserver en vous cet espace de paix, sur lequel construire au quotidien votre confiance en vous…

  • Respirez.
    La confiance se pose sur le souffle…
    C’est très simple. C’est juste ample, lent et profond.
    Respirer commence par la conscience du ventre, de la circulation de l’air dans le corps.
    C’est irradiant, apaisant et recentrant. Cette première prise de conscience est purement physique.
    La mécanique naturelle devient consciente. La descente à l’intérieur de soi est une amorce vers la paix intérieure. Découvrez à quel point le souffle peut irradier tout l’être.
  • Ralentissez le temps.
    Patiemment, retrouvez, autorisez-vous les chemins de la lenteur.
    Votre force intérieure apparaîtra dans un instant de pause, de lenteur, de RIEN, de vide.
    L’intuition – voix de votre être – naît du silence et du vide… Du vide naît le plein…
    La peur du vide éloigne la confiance en soi.
  • Acceptez de perdre vos repères
    Ce chemin ne passe pas par le mental.

    Il ignore les vieux schémas, cherche ailleurs, dans une source mystérieuse ce qui va jaillir.
    C’est une amorce de rupture avec l’acquis, le certain, une autorisation que l’on s’offre à plonger au cœur de soi.
  • Cassez vos habitudes
    Commencez par observer vos habitudes pour mieux les détourner.
    L’habitude est un carcan confortable dont on ne sent même plus qu’il nous a ankylosés.
    Ces chères manies, ces rituels finissent par donner le pouvoir à un pilote automatique anesthésiant.
    Elles érodent nos capacités et nous éloignent de la confiance en soi.
  • Il n’y a pas d’ours…
    Comme le dit mon ami Giulio Fioravanti, fondateur du S.H.E.M., magnétisme épigénétique. La peur archaïque de l’ours est un leurre du cerveau.
    Il n’y a pas d’ours, pas de danger …
    Osez juste être vous…
    Osez l’erreur.
    Risquez l’échec…
    Et alors ???

Je vous conseille quelques livres bien utiles qui résument ces deux approches et leur complémentarité…

“Rien à foutre : L’ultime voie spirituelle”  de John Parkin
“The four agreements” Don Miguel Ruiz
“Catching the big fish” David Lynch
“Pouvoir illimité” Anthony Robbins

Et l’excellent site de Cindy Theys  et ses nombreux articles sur ce thème.

Vous avez aimé cet article ?
Avez-vous besoin de retrouver la confiance en soi ?
Cliquez sur « j’aime » et partagez-le…

12 Commentaires

  1. Salut Edith,

    Les croyances sont à la base voire les fondations de notre vie.
    C’est en fonction de cette programmation interne que nos choix se font et se défont, quelquefois même sans qu’on ait le temps que cette décision soit analysée par le conscient.

    Débrancher le système cérébral devient donc important pour comprendre qu’il nous est possible d’avoir un contrôle et vaincre, mieux transformer les schémas de croyance qui nous limitent.

    Bravo pour cet article, je suis fan

  2. Merci, Edith. Excellent article. J’aime beaucoup tes 5 conseils. A bientôt 😉

    • C’est un sujet qui m’interroge toujours…
      entre la PNL et l’intériorité plus spirituelle, trouver l’équilibre me semble une clef essentielle.
      A bientôt Cindy :-)

  3. Bonjour,
    Merci pour votre article, je découvre votre blog grâce à ce carnaval d’articles ! J’aime votre approche : découvrir qui l’on est avant d’essayer de gagner confiance en soi. Il me semble que c’est une phase très importante dans la quête de la confiance en soi : sans cette phase, beaucoup ont tendance à travailler à améliorer leur confiance en eux dans des domaines qui ne leur tiennent qu’à moitié à coeur. C’est en réalité souvent la pression sociale qui pousse à travailler une image qui n’est pas la leur.

    • C’est tout à fait juste … Tout part de soi et de qui l’on est.
      Le seul changement dans le monde que je peux espérer, passe par mon propre changement …
      Merci
      Edith

    • merci pour votre mot, je pensais y avoir répondu et ne le retrouve pas.
      A bientôt sur les ondes
      Edith

  4. Bonjour Edith,

    Merci beaucoup pour cette contribution !

    Ah cette fameuse étude de Bronnie Ware, c’est une étude qui a changée beaucoup de choses dans ma vie !

    Donc si je résume brièvement ton approche, pour développer sa confiance, tu recommande en premier lieu, de faire de la méditation pour être en parfait alignement envers soi-même, puis seulement d’utiliser les outils concrets de la PNL.

    Merci encore pour cet article super.

    Bien amicalement :-)

    Enzo

    • Oui Enzo, je pense que la combinaison des 2 est essentielle, elle permet – et d’être alignée – et de savoir poser des actes…
      A bientôt
      Edith

  5. Bonjour Edith,
    Merci pour ce très bel article, j’aime beaucoup la comparaison des deux approches que vous proposez.

    • Merci Jérôme

      Si vous avez un article plus spécifique sur les sujets du féminin, notamment la confiance en soi chez la femme et dans tous les pans de sa vie, n’hésitez pas à me le faire suivre afin que je le mette en ligne en article invité…
      D’autre part mon prochain programme sera sur les femmes sans leur aventure professionnelle… Domaine où j’ai beaucoup expérimenté la notion de confiance puisque j’ai eu des postes vraiment importants dans des sociétés très en vue.
      J’ai vécu le développement de mon masculin pour réussir dans un monde principalement mené par les hommes.
      Je vous autorise bien sûr à mettre cet article en ligne chez vous avec le lien ad-hoc si cela vous intéresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>